Une alternative au plan Juncker

Beaucoup de journalistes et économistes ont démontré comment le plan d’investissement Juncker, d’une ampleur limitée et fondé sur un « effet de levier » ambitieux, ne sera qu’un faible remède à l’austérité appliquée dans l’UE.

Dans une Note pour Les Economistes Atterrés, trois auteurs imaginent une alternative « dont l’efficacité serait démultipliée, tout en préservant les finances publiques, et en libérant les entreprises d’une pression actionnariale court-termiste« .

Des nouvelles normes comptables et une nouvelle banque publique d’investissement obligeraient ou inciteraient les investisseurs institutionnels à placer à long terme les capitaux collectés.  Autrement dit, il s’agirait de « mobiliser [autrement] l’épargne collective longue que les investisseurs institutionnels utilisent majoritairement aujourd’hui pour des placements courts, dans lesquels la norme de rentabilité exigée déprime l’investissement« .

Laisser un commentaire